Autres terres, autres vignes

Le  cahier des charges initial était assez simple : pouvoir rouler avec son voisin du genre très sportif. Quant au commanditaire, un pratiquant occasionnel du vélo sportif et urbain.
La proposition fut de s’orienter vers une randonneuse avec la promesse d’une machine confortable, polyvalente, capable d’aller vite et surtout au delà de l’asphalte.

Une vois le devis validé, la quête du cadre aura conduisit vers Poitiers et la Cyclerie où son propriétaire, Philippe Trochon, avait juste ce qu’il fallait. Un cadre en CroMo 4130 conçu dans une région viticole, le Beaujolais mais fabriqué à Taïwan. Cadre en taille M en tout point identique à celui en L utilisé sur le prototype de randonneuse d’aventures Gleb Travine.

A la fourche acier standard fut substitué une carbone chinée au Royaume-Uni. Ceci pour gagner en confort et réduire le poids. Avec comme autre avantage d’offrir des épaules larges en adéquation avec la douille pour pivot conique. Comme pour le prototype  le jeu de direction a posé quelques problèmes. La fourche étant en 1″ 1/8, il fallut trouver un set à un prix contenu ce qui est excluait du Chris King ou Cane Creek. Finalement ce fut une solution de proximité avec Acros, marque Allemande orientée VTT et située à l’ouest de Stuttgart.

Pour le groupe, le choix c’est porté vers le standard 1×11 Sram avec un groupe Apex chiné en Allemagne avec des pièces neuves comme le pédalier et la chaîne. Les roues ont été aussi l’objet d’échanges avec notre client et de recherches. Finalement, le choix de la raison fut de réaliser un montage à la carte sur base de cercles DT Swiss et de moyeux Novatec pour un rapport qualité-prix plus qu’intéressant, même comparé à de l’occasion.
Côté freinage, des Juin Tech R1 hybrides postmount testés et approuvés sur le Gleb Travine.
Pour les pneus, du nippon avec les Gravelking en section de 38 et avec chambres à air pour la simplicité d’entretien et de dépannage. Le vélo étant surtout destiné à de la route et des chemin peu techniques.
Le cockpit est en Ritchey, cintre Ergomax Comp, potence Trail. La tige de selle leur fait écho en Ritchey Trail. Le tout complété par une guidoline Brooks et une selle de même marque ayant déjà un peu vécue mais gardant tout son confort. Les porte-bidons sont des King Cage inox.
Le tout pour un poids non estimé mais fait pour rouler avec plaisir Entre-deux-Mers…
A/

Merci à eux
Montage réalisé chez L’Increvable sous le contrôle et l’assistance de Jean-François. Avec le savoir-faire d’Alexandre, Rustine et Burette, pour le jeu de direction aux subtilités déroutantes.
Montage des roues assuré par Ignace, Alsatrade.
Peinture réalisée par l’atelier de Jojo.
Et à Arnaud pour sa confiance et sa patience. Et à son voisin pour le stimuler…